13 septembre 2017 Val

Assurance auto : ce qui change en Belgique en 2017

Depuis janvier 2017, des changements dans le domaine de l’automobile sont survenus en Belgique, notamment au niveau de l’assurance auto. Les primes d’assurance ont augmenté, bien qu’elles soient déjà particulièrement élevées dans le pays par rapport aux pays voisins. D’autres règles de l’assurance auto ont également changé au cours de l’année et deviennent ainsi plus logiques. On fait le point.

Une assurance auto au meilleur prix grâce aux offres

Pour pallier à l’augmentation des primes d’assurance, il convient traditionnellement de faire une simulation assurance auto afin de comparer les contrats et les tarifs. Les consommateurs belges se tournent aujourd’hui vers de nouvelles formules pour bénéficier de réductions et ainsi économiser sur leur budget auto. Les organismes d’assurance et les banques proposent désormais de nouvelles offres intéressantes censées diminuer le coût des primes d’assurance tout en attirant les bons conducteurs à souscrire à ces contrats d’assurance. Par exemple, certains proposent aux conducteurs, à tout âge, d’effectuer un stage de conduite défensive pour obtenir une réduction sur leur assurance auto. Ils devront débourser 150€ en moyenne pour ce stage mais seront vite rentabilisés, d’autant plus que certaines communes proposent de participer financièrement.

auto

Le bonus-malus est également un moyen, bien connu lui, pour faire réduire la facture. Ainsi, moins vous créez ou subissez d’accident, moins vous payez de cotisations. Pour les personnes qui ne roulent pas beaucoup ou effectuant de petits trajets occasionnels, vous pouvez économiser sur votre prime de Responsabilité Civile à condition de conduire moins d’un certain nombre de kilomètres par an. Nouveauté sur le marché, la compagnie Allianz propose de diminuer le tarif de 10% si la voiture est équipée d’une des technologies suivantes : le régulateur de vitesse adaptatif, le freinage automatique d’urgence, la détection d’angles morts, l’aide au maintien de voie ou encore le contrôle de l’attention. Présents sur les véhicules les plus présents, ces équipements permettent une conduite plus sûre et plus confortable.

Responsabilité Civile : des règles clarifiées

Cette année, un projet de loi visant à revoir certaines règles concernant la responsabilité du conducteur lorsque le véhicule n’est pas assuré a été voté par la Commission Economie de la Chambre. Nous avons quelques exemples de changements à venir en matière d’assurance auto en Belgique. Autrefois, lorsqu’une personne qui raccompagnait ses amis en fin de soirée conduisait une voiture qui n’était pas la sienne, elle était responsable de l’accident si la voiture n’était pas assurée. Aujourd’hui, c’est le propriétaire de la voiture qui est tenu responsable de l’accident et non plus le chauffeur Bob.

Autre règle qui aurait déjà dû exister mais qui est apparue cette année : lors d’un accident, une personne sans permis (qui n’en a pas ou qui en est privé) sera maintenant tenue responsable. Les compagnies d’assurance assumaient ce rôle en payant les frais, ce qui ne sera plus le cas. Enfin, c’est maintenant au Fonds Commun de Garantie Belge de rembourser les victimes d’un accident lorsque celui-ci a été causé par un véhicule volé. Jusqu’alors, c’était le propriétaire de la voiture qui devait payer pour les dommages causés.