26 janvier 2015 Val

Auto-moto : zoom sur les grands noms des courses

Pour les sports collectifs, les pays et les clubs sont à l’honneur. C’est le cas de la France, désormais quintuple championne du monde de handball, entre autres.

Le sport mécanique, comme la formule 1, la rallye WRC ou la moto GP, est un sport individuel qui demande un réel travail d’équipe. Cela n’empêche que de grands pilotes marquent l’histoire de l’auto-moto.

Qui sont-ils et quelles sont leurs principales qualités ? Et comment s’y prennent les “jeunes loups” pour tenter de s’imposer dans la cour des grands ?

WRC-Monte2013-Citroen-Loeb-01

Des palmarès quasi inégalables pour la F1 et la rallye WRC

ferr-raik-jere-2014-p

On dénotera en premier l’une des fiertés de toute l’Espagne : Fernando Alonso, double champion du monde en F1. Il est en effet le premier pilote F1 espagnol à devenir champion du monde. Ferrari a préféré Vettel à Alonso. Et pourtant, l’Espagnol entame la saison 2015 en engrangeant beaucoup plus de points que l’Allemand.

On ne négligera pas la maîtrise des virages par celui qui a “l’expérience des victoires” : Sebastian Vettel, quadruple champion du monde F1. C’est un grand pilote, mais ce fut aussi un jeune loup déjà très redoutable à l’âge de 23 ans, justement l’âge où il a obtenu son premier titre mondial. Il fut alors le plus jeune champion du monde de l’histoire de la Formule 1.

L’histoire de la F1, justement, aura été marquée par les sept titres mondiaux de Michael Schumacher, un autre maître des virages. C’est cette légende qui poussait le pilote qu’il dépassait dans un virage à la sortie de piste. C’est cette légende qui se permettait de gagner un grand prix alors qu’il démarrait loin derrière, dans la masse du peloton.

La rallye WRC a aussi sa propre icône : Sébastien Loeb. La fierté de toute la France, il a été neuf fois champion du monde en rallye WRC. On remarquera surtout avec Loeb que son co-pilote, Daniel Elena, est au moins aussi populaire que lui. Les neufs titres mondiaux sont de facto attribués à Citroën et au duo Loeb-Elena.

Moto GP : le domaine de prédilection des “jeunes loups”

miller

En F1, Vettel a très vite pris le relais de Schumacher en termes de palmarès et de maîtrise des pistes. En Moto GP, le neuf fois champion du monde Valentino Rossi ainsi que le double champion du monde en titre Marc Marquez, ceux-là sont inquiétés par de très jeunes pilotes fougueux.

Alors on pense notamment à Jack Miller, 19 ans. Il est le champion du monde en titre de Moto3. Lors de la première journée de la session d’essais à Sepang (Malaisie), l’Australien a tout simplement montré ce qu’il a dans le ventre.

Lors de cette première journée (le 4 février) justement, les observateurs auront remarqué l’inconstance de Marquez, mais qui a quand même réussi à s’imposer face un Rossi qui avait pourtant dominé la journée. Mais ce 4 février fut aussi une occasion qui a laissé libre cours à la fougue de la jeunesse. Miller, à la fin, était distancé de 2,5 secondes par Marquez, une grande performance pour un débutant.

Sinon, le double champion du monde en titre, Marc Marquez, est lui-même un jeune loup. C’est un jeune loup qui a réussi, pendant les deux dernières saisons à bousculer Rossi de son trône. A 21 ans, l’Espagnol a prouvé qu’il maîtrise la piste malaisienne mieux que Rossi.

Bref, ce que ces jeunes loups ont en commun, c’est la fougue, mais aussi un palmarès prometteur au détriment des légendes qui ne sont pas aussi indétrônables qu’on pourrait le penser.

Mot clé: , , , , , , ,