2 février 2015 Val

F1 – Retour sur les meilleures performances des 14 dernières années

On parle beaucoup des titres mondiaux, mais on ne parle presque jamais des efforts qui se soldent sur une 2ème ou une 3ème place au terme d’une saison. On va essayer de retracer succinctement l’évolution des différents palmarès en F1 durant les 14 dernières années.

Vous constaterez par vous-même qu’en regardant de près les pilotes qui terminent en 2ème ou en 3ème rang, on découvre une nouvelle facette de leurs performances.

F1 2010 - 024

Michael Schumacher et les 5 années d’apogée de Ferrari

Avec Ferrari, Michael Schumacher remporte 5 titres mondiaux consécutifs (de 2000 à 2004). Depuis, l’image même de la personne de Schumacher est associée à la couleur rouge de l’écurie italienne.

Cette série de succès achève surtout 4 saisons de “somnolence” du pilote allemand. Ses 2 premiers titres mondiaux dataient de 1994 et de 1995. En 1996, l’Allemand s’offre quand un troisième rang, puis plus rien. Il a fallu attendre le début du 3ème millénaire pour que Schumacher renoue avec le podium (de la plus belle des manières).

Sinon, pendant ces 5 années d’apogée de Schumacher, l’Islande faisait déjà parler d’elle. En 2000, Mika Hakkinen termine la saison en 2ème position. En 2003 et en 2005, Kimi Raikkonen est sacré vice-champion du monde. Le premier rang, il l’obtient en 2007.

La montée en puissance des jeunes pilotes à partir de 2005

En 2005, Alonso, un parfait inconnu à l’époque, devient le premier pilote espagnol à décrocher un titre mondial en F1. Il obtient son deuxième titre l’année suivante, notamment en résistant au retour en force de Schumacher qui termine en 2ème position.

En 2007, Alonso subit une “micro-douche froide” et termine à la 3ème place. L’Islandais qui fut son vice-champion du monde en 2005, Raikkonen, obtient son unique titre mondial. Cette même saison, Lewis Hamilton commence à faire parler de lui, notamment en devenant vice-champion du monde. Le Britannique devient champion du monde en 2008. Kimi Raikkonen peut se consoler cette année-là avec un 3ème rang mondial.

En 2009, l’Allemagne est de nouveau en passe d’être à l’honneur, grâce un jeune talent qui termine 2ème à la fin de la saison : Sebastian Vettel. Celui-là même domine les 4 saisons suivantes (de 2010 à 2013). En 2010, il est le plus jeune champion du monde de l’histoire de la F1.

Pendant ces 4 années de succès de Vettel, Alonso tente de revenir sur le devant de la scène. Il a presque réussi en 2010, 2012 et en 2013 mais a dû se contenter du titre de vice-champion du monde. La saison 2014 est un échec pour Vettel, mais un jubilé pour Hamilton, désormais double champion du monde.

Mot clé: , , , , ,